De la confidentialité et de la vie privée avec windows 10

On le sait, windows 10 n’est réputé pour préserver la confidentialité et la vie privée de ses utilisateurs. Honnêtement, a moins d’être un gamer, quel est l’intérêt d’être sous windows ?

Si on ne fait que de l’internet, de la bureautique, un peu de musique (c’est mieux pour travailler) et une vidéo ou deux, pas besoin de windows ! C’est la raison principale qui m’a fait migrer au tout Linux il y a de cela quelques années.

En ce qui concerne Windows 10, il y a toujours eu beaucoup d’articles traitant ce sujet, et mon but n’est pas ici d’en faire une liste. Par contre, la DIPJ (Direction Interrégionale de la Police Judiciaire) / SLITT (Service Local de l’Informatique et des Traces Technologiques) réalise un document à destination de la police française expliquant très en détail dans pas moins de 100 pages tout ce qu’il y a à savoir sur la manière dont nos données fuitent chez Micro$oft, on ne peut que se féliciter de cette belle initiative.

On trouvera aussi dans le document comment désactiver au maximum les traceurs, avec des méthodes passant par la modification du registre. Bien sur, il fallait s’en douter avec Micro$oft, la suppression de tout ce qui porte atteinte à notre vie privée n’est pas désactivable, sans perdre, par exemple, les mises à jour du système.

Bref un document très alarmant car très détaillés. A l’heure où l’on ne parle plus que du RGPD, de la souveraineté des données pour les administrations, on peut se demander si, au final, tout ceci est utile vu que le Système d’Exploitation de nos chers ordinateurs est lui même complètement miné de failles de vie privée. Windows est loin de respecter le RGPD, et on peut se demander si son utilisation dans l’administration n’est pas contradictoire avec la souveraineté des données et le RGPD.

Les liens :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *