Monter un disque externe sur le Raspberry Pi

Je souhaite utiliser mon Raspberry Pi comme serveur de e-books, de manière à pouvoir consulter ma collection de livres et autres documents numériques sur ma tablette.

J’utilise sur cette dernière FBReader pour lire mes e-books et pdf. Et sur mon pc, Calibre pour gérer ma collection de livres numériques. Calibre possède une fonctionnalité intéressante qui permet de l’activer en mode serveur OPDS: il partage le catalogue de livres sur mon réseau local et me permet de les télécharger. FBReader possède un plugin qui permet de se connecter sur ce catalogue OPDS. Je peux ainsi consulter ma bibliothèque numérique et récupérer des livres sur ma tablette pour les lire.

Mon idée est donc la suivante : utiliser mon Raspberry Pi comme serveur pour calibre. C’est un des avantages du Raspberry Pi : il est petit, consomme peu, idéal pour des petits serveurs sur son réseau local. Toutefois, je veux diminuer au maximum les écritures sur la carte SD pour augmenter la durée de vie de cette dernière. Et il me faut en plus monter un disque externe USB sur le Raspberry automatiquement à chaque boot. Ma feuille de route pour mon projet :

  1. Monter de manière permanente un disque dur USB
  2. Optimiser les accès en écriture sur la carte SD
  3. Installer Calibre en mode serveur

Commençons donc par ce premier post d’une série de trois qui va détailler toutes les actions.

Comme toujours, ouvrons un terminal. Puis branchons le disque dur USB. Le mien est déjà formaté en ext4 : en effet, comme je le réserve pour l’usage du Raspberry et que mon autre pc est sous linux, je l’ai formaté sur un système de fichier linux.

J’ai besoin de connaître le nom de ma partition usb pour pouvoir la monter sur le système de fichier du Raspberry. Pour cela :

sudo fdisk -l

Cette commande nous renvoie quelques informations (je fais un peu le ménage pour ne garder que les lignes qui m’intéressent) :

Device         Boot  Start      End  Sectors  Size Id Type
/dev/mmcblk0p1        8192   131071   122880   60M  c W95 FAT32 (LBA)
/dev/mmcblk0p2      131072 62333951 62202880 29,7G 83 Linux

Device     Boot Start       End   Sectors   Size Id Type
/dev/sda1        2048 975400959 975398912 465,1G 83 Linux

Je vois les deux partitions de ma carte SD avec la Raspbian, et en dernier mon disque externe avec son unique partition : /dev/sda1

Je veux que mon disque externe soit accessible dans le répertoire /media/datas. Je commence par créer ce répertoire en root :

sudo mkdir /media/datas

Puis je monte le disque externe avec la commande :

sudo mount -t ext4 /dev/sda1 /media/datas/

Pour le démonter :

sudo umount /media/datas

Je vérifie que tout fonctionne bien et que mon disque est bien monté et accessible dans le bon répertoire. Si je reboote le Raspberry (le disque externe connecté au boot) : il n’est pas monté. Je dois donc à présent automatiser le montage du disque. Pour cela, j’édite le fichier /etc/fstab

sudo nano /etc/fstab

Je le modifie en ajoutant à la fin :

/dev/sda1    /media/datas    ext4    defaults    0    0

On enregistre et c’est bon. Bien sur et comme toujours, il faut modifier certaines valeurs en fonction du nom de la partition à monter (/dev/sda1) et du point de montage (/media/datas) que vous souhaitez avoir.

On redémarre le Raspberry pour une ultime vérification : et là, oh joie !, tout fonctionne !

Dans le prochain épisode nous verrons comment diminuer l’usure de la carte SD en essayant de réduire les accès en écriture sur la carte SD.

 

5 commentaires

  1. Salut, comment tu fait pour passer en root ? car tu dis qu’il faut creer un reppertoire en root.
    par default je suis connecté en pi et j’arrive pas a passer en root, il demande un mdp que j’arrive à trouver nul part.

  2. Je ne “passe” pas en root : j’exécute mes commandes en les faisant précéder par “sudo” : cela les exécute comme si j’étais root.
    Sur la Raspberry, le compte par défaut se nomme “pi” et c’est un compte administrateur : il peut donc utiliser la commande sudo. Par défaut, si tu ne l’as pas changé à l’installation, le mot de passe du compte “pi” est “raspberry”

  3. Bonjour,

    Je viens de suivre votre tuto. Mais au redémarre j’a n’es plus accès au SSH.
    Plus de ping non plus.

    J’ai l’impression qu’il prends le HDD ext comme support de démarrage. 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *