News de juillet

Difficile de trouver un titre pour cet article, donc, comme j’ai l’intention de parler de plusieurs choses, autant donner un titre général qui n’engage à rien.

Prenons les choses dans l’ordre. Ce blog est modéré a priori : aucun commentaire ne passe sans que je le valide. Cela évite un tas de “faux” commentaires : depuis la création de ce blog il y a presque un an, j’ai eu deux sortes de commentaires :

  1. ceux purement spam, de promos pour un site. C’est toujours bien d’avoir des liens vers “chez soi” de partout, ça me fait monter dans le google rank. Souvent un texte plus que bref, fait essentiellement de mots clés, et une URL. Ceux-ci vont direct à la poubelle.
  2. ceux qui semblent être de vrais commentaires, avec des vraies phrases, souvent laudatives sur le blog, mais qui contiennent un lien vers un site web là encore. Une forme de promo déguisée. Il suffit de passer une phrase du commentaire sur un moteur de recherche pour constater que le message dans son intégralité se retrouve sur un tas de blogs. Là encore, poubelle.

Bon oui je sais, je laisse parfois un ou deux messages du 2e type, car oui je l’avoue, ça fait du bien d’avoir quelques commentaires sur mon blog.

Car, si j’ai un jour décidé de passer le pas et de faire un blog, la raison principale était de partager avec d’autres mes expériences, mes problèmes sous linux, et surtout, comment je les ai résolu; Car parfois, il m’a fallu recouper plusieurs sources pour enfin réussir. J’ai profité de l’expérience d’autres, il est normal qu’à mon tour j’en fasse autant. Partager de manière gratuite tout ce que j’ai pu apprendre est une ligne de conduite pour moi, en adéquation avec mon esprit open source.

Le but n’est pas d’écrire dans le vide, mais bien de partager. Et au vue du nombre  de commentaires réels, je me pose des questions, étant donné, qu’en fait, il n’y en a aucun. Jamais de retour sur ce que j’ai pu écrire. Au bout d’un an de blog, on se demande si cela est la peine de continuer.

Quand je vois le nombre de blog où on trouve au moins un article par jour, souvent sans autre intérêt que de dire : “j’ai essayé ce soft qui existe depuis 5 ans et je le trouve chouette”, avec une capture d’écran, et qui ont un grand nombre de commentaires, on se pose des questions.

La seconde raison qui m’ont conduit à passer sur un mode blog, c’est mon premier site internet, Limen-Arcanum.org. Ce site n’est pas un blog, il est construit à l’ancienne, c’est à dire des pages non dynamiques, dont le contenu ne varie pas, ou si peu, mais que j’essaie de faire grandir par de nouvelles pages. Sur ce site, pas de possibilité de commenter, pas de flux RSS. C’est du web 1.0. Mais il remplit sa fonction : parler d’un sujet en profondeur, sur le mode “j’écris un livre”.

Toutefois, j’ai eu pas mal de retour : mails, site pointant sur lui, présentations sur des sites portail, etc.

Donc, l’idée était de doubler le site sur la cathédrale d’Amiens d’un autre outil de communication pour faciliter l’échange : le blog est pour cela une bonne forme.

Pour le moment, aucun article sur la cathédrale, ni sur le symbolisme sur ce blog, juste du linux et du Rapsberry Pi.

Le site Limen-arcanum.org est toutefois vieillissant, plus du tout au goût du jour.

Limen-arcanum

Les menus coincent et ne sont pas beau, la navigation pas évidente. En le relisant pour me préparer à faire visiter la cathédrale d’Amiens à un groupe d’amis, j’ai aussi vu que quelques textes sont très légers, ou ne me conviennent plus du tout.

Donc : tout reprendre, tout modifier et refaire un site qui me conviennent. Tout évolue : le web et les idées. Il est temps que le site évolue.

J’ai commencé a revoir le design et je travaille sur la feuille de style. Je profiterais donc de ce blog pour vous montrer l’évolution du projet. Les nouveaux textes, les nouvelles photos, les nouvelles idées… Dès qu’un nouveau texte sera écrit, le blog (et donc le flux RSS) sera renseigné.

De cette manière, si vous souhaitez commenter le site, vous aurez ici un espace pour le faire. Limen-arcanum sera donc un site et un blog, en interaction l’un avec l’autre.

Donc, plus trop “d’informatique” pour le moment, mais plus de symbolisme.

Notez aussi que, puisque les commentaires sont modérés a priori, c’est aussi un bon moyen pour me contacter directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *